Choisir son modèle de paddle gonflable en ligne

Un paddle gonflable, appelé SUP (Stand Up Paddle) ou planche à ramer, permet de surfer sur les vagues, de faire des courses nautiques ou de se promener tranquillement sur des eaux calmes. Il convient à la fois aux débutants et aux professionnels ou habitués. Mais pour en profiter pleinement, il faut avoir un modèle qui correspond à ses besoins. Découvrons donc à cet effet les différents critères d’achat les plus importants pour bien choisir sa planche à ramer…

Les critères essentiels

Pour choisir le paddle gonflable le mieux adapté à ses besoins, il faut s’intéresser impérativement aux éléments suivants :

  • La longueur de la planche : elle va influencer sa maniabilité et sa glisse. Plus la planche va être longue, mieux elle va glisser sur l’eau. Plus la planche va être courte, plus elle glissera moins bien, mais elle sera par contre beaucoup plus maniable ;
  • La largeur de la planche : elle va jouer sur sa stabilité. Plus la planche sera large, plus elle sera stable sur l’eau. Il faut savoir toutefois que plus la planche aura de la largeur, plus elle aura tendance à pousser l’eau et donc à glisser moins bien. La largeur de la planche se choisit aussi en fonction du gabarit du rider. Plus il est important, plus il faut choisir une planche qui possède une grande largeur. La largeur standard d’un SUB est de 30 pouces, soit 76 cm ;
  • L’épaisseur de la planche : elle va faire varier sa rigidité et donc son efficacité. Plus l’épaisseur de la planche sera importante, plus sa rigidité sera améliorée. On trouve deux épaisseurs courantes de SUP sur le marché. Les planches d’entrée de gamme font 12 cm (5 pouces) et les haut de gamme font 15 cm (6 pouces) ;
  • La qualité de la planche : ce sont ses matériaux qui vont lui donner sa solidité et sa rigidité. Une planche de bonne qualité comprend ainsi plusieurs couches de PVC et possède des finitions soignées.

La forme du SUP gonflable

Certaines planches de paddle sont conçues pour les loisirs tandis que d’autres sont orientées vers le sport et la compétition. Les SUP ont pour cela des formes différentes appelées shapes. Il existe ainsi :

  • les SUP Balade/Touring qui sont adaptés aux promenades sur les lacs, les rivières et les côtes (autrement dit aux eaux calmes). Ils savent également surmonter les petites vagues. Leur planche est longue, ce qui leur procure une vitesse optimale et une bonne glisse. Elle est aussi d’assez bonne largeur pour permettre de rester bien stable ;
  • les SUP Surf qui sont spécialement adaptés pour affronter les vagues de tout type. Leur planche est ultra rigide et dispose d’un design exceptionnel. Elle est aussi très courte, ce qui permet de tourner très rapidement. Son petit volume la rend assurément moins stable, mais elle est parfaite pour les amateurs de glisse dans les hautes vagues ;
  • les SUP polyvalents qui sont les répandus. Ils se déclinent dans un vaste choix de longueurs et de largeurs. Ils offrent une très bonne glisse pour les promenades et sont manœuvrables très facilement tout en étant stables. Ils sont capables de s’adapter à toutes les conditions, que ce soit à une balade toute simple sur une eau calme qu’à un surf sur les vagues intenses ;
  • les SUP Race qui sont les SUP gonflables les plus rapides (atteignant quasiment la vitesse des planches rigides). Leur planche est étroite pour rendre optimale la prise de vitesse et nécessite d’avoir un bon équilibre pour pouvoir s’en servir. Ce genre de modèle convient aussi bien aux débutants qu’aux professionnels.

Les autres critères à ne pas négliger

Pour acheter le paddle qui correspond vraiment à ses besoins, il faut également prendre en compte d’autres critères. Il s’agit :

  • Des ailerons : sur les modèles d’entrée de gamme, ils sont solidement fixés au moyen d’un système à clavette ou ils sont collés et ne peuvent donc pas se changer. Il est donc préférable de choisir une planche avec des ailerons à glissière ou US. Il faut savoir que la présence de trois ailerons est recommandée pour réduire l’effet d’essuie-glace (pagayer une fois à droite fait tourner le SUP vers la gauche et vice-versa) ;
  • De l’activité envisagée et de l’usage de la planche : pour utiliser le SUP en eau vive, une planche courte est préférable (275 à 366 cm, soit 9 à 12 pieds). Pour les longues promenades ou la course, il vaut mieux une planche longue de 384 cm (soit 12,6 pieds). Il faut noter que la longueur habituelle est de 323 cm, soit 10,6 pieds ;
  • De la réglementation : la majorité des SUP gonflables ne peuvent pas être utilisés au-delà de 300 mètres d’un abri. Mais certains modèles longs de 354 cm (soit 11,6 pieds) et possédant deux chambres à air n’ont pas à respecter cette limite ;
  • Du gabarit du rider : s’il est important, la planche devra être de grande taille, car plus le volume est important, meilleure est la portance. Il faut bien faire la différence entre le poids idéal conseillé et la charge maximum lors de l’achat ;
  • Du prix de la planche à ramer : elle vaut entre 100 et 1000 euros. Le budget est donc également un important critère d’achat.