Quel type de moulinet choisir pour la pêche à la carpe ?

pêche à la carpe

Au même titre que l’hameçon et la canne, le moulinet est également un élément essentiel lorsque vous allez faire de la pêche à la carpe. En conséquence, son choix doit se faire avec intelligence. Pour savoir le bon type de moulinet carpe à choisir, il faut se baser sur deux principaux critères, à savoir : la stabilité du moulinet même et la qualité du roulement.

Les deux principales familles de moulinet carpe

Il y a deux principales familles de moulinet carpe, à savoir : les moulinets à freins avant et les moulinets débrayables. Les moulinets à freins avant sont les plus courants dans l’univers de la pêche à la carpe. Ils sont souvent robustes et faciles à manier. Les moulinets débrayables ont fait leur apparition dans les années 90 et ont comme principale dissimilitude une petite manette qui donne la possibilité, si elle est déclenchée, de pouvoir faire en sorte que le fil puisse se défaire sans endurance. Il suffit, pour cela, de faire 1/4 de tour de vilebrequin en vue de réenclencher le moulinet en mode « endurance ordinaire ». Le principal privilège de ces moulinets débrayables est de vous permettre de reprendre rapidement le contact avec le poisson, étant donné qu’il suffit de tourner doucement la manivelle pour produire une résistance. C’est l’unique différence remarquable qui existe entre ces deux modèles de moulinet spécial carpe, le débrayable étant aussi pourvu d’un frein « traditionnel ».

La stabilité du moulinet et la qualité du roulement

Un bon moulinet carpe longue distance doit être robuste, en vue de pouvoir faire face à différentes conditions, même les plus extrêmes. Cette puissance est jointe aux matières entrant dans sa construction. Souvent, il est créé à partir de matière composite. Ce montage va affermir son endurance et accroitre sa durabilité dans le temps. Le carbone est doté de particularités idéales pour la pêche de la carpe. C’est une matière résistante et qui va permettre de manipuler aisément le moulinet à carpe. L’étanchéité étant essentielle, tous les bons produits sont dotés de cette qualité. Concernant le roulement, celui à billes concourt au confort du pêcheur pendant l’utilisation du moulinet. Il permet, en effet, de bénéficier d’une parfaite fluidité. Le modèle à aiguille, ne prenant pas de place, est moins gênant. Si les roulements ont de nombreuses variétés, cela pourrait impacter sur le confort pendant la pêche. Il est donc conseillé de faire le choix des billes mécaniques puisque celles-ci vont moins s’user, par rapport aux billes en inox.

Lorsqu’on est débutant, quel type de moulinet à carpe favoriser ?

Pour les débutants et les personnes qui souhaitent avoir un moulinet à carpe polyvalent, il est recommandé d’opter pour un tambour fixe. Pour cela, un modèle de type 4000 doté de deux bobines et ayant l’une 200 m de tresse 18/100 et l’autre 150 m de nylon 25/100 est un bon choix. Grâce à ces lignes, vous pourrez affronter des poissons, gros et petits, d’à peine quelques centimètres. Votre moulinet ne comprendra pas moins de trois (03) roulements à bille et la matière plastique en sera absente. Les modèles d’entrée de gamme sont vivement déconseillés, étant donné que très vite, ils vont finir à la poubelle. Un petit conseil sur le réglage de votre frein à moulinet : quel que soit votre système de freinage, apprenez à en faire le réglage selon la résistance du fil que vous utilisez. La plus efficace des méthodes est le passage du fil du moulinet par les anneaux de la canne et l’inclinaison de celle-ci à 45°, avant le tirage sur le fil en serrant graduellement la molette d’ajustement du frein. C’est en assemblant le nerf de la canne et le serrage du frein que vous obtiendrez la bonne capacité de l’endurance de la ligne.